Derniers articles

Mamadou m’a dit…. Les luttes des foyers des 70’s, Révo ! Afrique, l’OCA, AfricaFête…

Print Friendly, PDF & Email

Mamadou m’a dit est un livre militant, un livre de militantEs. Une histoire de luttes, l’histoire de la rencontre, entre juin 1969 et décembre 1982, entre deux mondes, les « militants professionnels » de l’après 68 et les travailleurs immigrés résidents dans les foyers pour migrants. C’est l’histoire des luttes contre « le colonialisme à domicile », l’histoire des comités de résidents, des grèves des loyers, l’histoire de luttes de l’immigration trop souvent négligées en France. C’est aussi l’histoire d’une époque, d’un journal Révolution ! Afrique, de groupes révolutionnaires sur le continent africain. C’est l’histoire de l’Organisation des Communistes Africains et de comment elle a bravé la répression. C’est l’histoire de la lutte contre le paternalisme, d’où qu’il vienne, des militants français ou des dignitaires du village. C’est l’histoire d’un internationalisme en actes !

À l’heure où les foyers sont liquidés, remplacés par des « résidences sociales » aseptisées, « sécurisées », individualisées à l’extrême, laissant les résidents, privés de tout lieu collectif, seuls face à la gestion raciste des bailleurs, mais où la résistance s’organise ; À l’heure du renforcement du néocolonialisme, et où les mobilisations contre le franc CFA s’enracinent sur le continent et dans la diaspora ; À l’heure du racisme d’État meurtrier et de la préparation du 17 Mars, journée internationale de manifestation contre le racisme et le fascisme, il nous a semblé utile de revenir sur cette histoire et ces histoires trop peu connues, tant des militantEs que des résidents des foyers. De renouer les fils de ces luttes pour tracer ensemble les perspectives « d’un internationalisme à domicile », qui, par-delà les différences avec les luttes racontées dans le livre, nous serve de boussole dans nos luttes avec les migrantEs, les sans papieEREs, les résidents des foyers, les habitantEs des quartiers populaires, les victimes de violences policières,…

C’est pourquoi A2C – Pour l’Autonomie de classe – vous invite à une:

Discussion publique avec Gilles de Staal (Harpo), (auteur du livre Mamadou m’a dit et protagoniste de l’aventure) 

vendredi 2 février 2018 à partir de 19h, 

58 rue des Amandiers (métro Père-Lachaise)