Derniers articles

Et après ? Une analyse du score des candidats fascistes

Print Friendly, PDF & Email
Au lendemain du 1er tour des élections présidentielles, une analyse des résultats des candidats fascistes au niveau national et local (à Paris et notamment dans le 20ème arrondissement) et beaucoup de questions : Que faire face aux fascistes ? Que faire d’ici au 24 avril, date du 2nd tour ? Que faire le 24 avril ? Et après ? 

Pour la troisième fois en 20 ans, le 2nd tour de l’élection présidentielle va opposer un candidat fasciste (Jean-Marie le Pen et le Front National en 2002 ; Marine Le Pen et le Rassemblement National en 2017 et 2022) au candidat choisi par la bourgeoisie (Chirac et le Rassemblement pour la République en 2002 ; Macron et En Marche en 2017 et 2022).

20 ans pendant lesquels on n’a plus fait que barrage dans les urnes. 20 ans de lepénisation de la droite, de développement du racisme et du nationalisme. 20 ans d’une gauche qui abdique, qui refuse de parler du danger fasciste1sur le danger fasciste en France, lire : https://www.autonomiedeclasse.org/antifascisme/existe-t-il-un-danger-fasciste-en-france/ pour ce qu’il est vraiment et qui refuse de proposer à notre classe de combattre par peur qu’elle oublie de voter pour elle.

20 ans pendant lesquels le FN est devenu le RN et a continué à construire sa légitimité et son audience par les élections et la complicité grandissante d’une partie des médias. 20 ans pendant lesquels les fascistes n’ont fait que se rapprocher du pouvoir et revenir petit à petit dans les rues.

En 2002, Jean-Marie Le Pen recevait presque 5 000 000 de voix au 1er tour, auxquelles s‘étaient ajoutées 700 000 voix lors du 2nd tour. Ce qui correspondant alors au score de Bruno Mégret au 1er tour cette année-là : autre candidat fasciste, qui avait quitté le FN en 19992sur cette période et notamment sur la lutte antifasciste menée par le réseau Ras l’front, lire : https://www.autonomiedeclasse.org/antifascisme/comment-sorganiser-contre-les-fn-et-les-groupe-fasciste-ras-lfront-ou-lexperience-dun-reseau-efficace/ pour se présenter avec son nouveau parti et une nouvelle stratégie pour le camp fasciste ; Le Mouvement National Républicain et l’union des droites.

La progression électorale du camp fasciste

En 2022, les voix obtenues par les candidatures de Marine Le Pen et d’Éric Zemmour au 1er tour dépassent largement ces scores : Si nous additionnons les voix obtenues par ces deux candidats, nous retrouvons le score déjà obtenu au 2nd tour en 2017 par le camp fasciste.

Quand nous regardons ces résultats à une échelle plus locale, comme en Île-de-France, à Paris ou même dans les arrondissements les plus populaires de Paris (18eme, 19eme, 20eme) le constat est encore plus alarmant.

Dans le tableau3tableau des données : https://lite.framacalc.org/hdfj2388aw-9tl9 ci-dessous, nous indiquons les votes reçus par les fascistes aux élections présidentielles de 2017 et 2022 :

Nombre de voix aux élections présidentielles pour les candidats fascistes2017 – 1er tour
Marine Le Pen (RN)
2017 – 2ème tour
Marine Le Pen (RN)
2022 – 1er tour
Marine Le Pen (RN)
Eric Zemmour (Reconquête)
France7 678 49110 638 475Total : 10 552 481  

Le Pen : 8 109 857
Zemmour : 2 442 624
Île-de-France708 0261 033 686Total : 1 121 214  

Le Pen : 711 685
Zemmour : 409 529
Paris53 71997 770Total : 144 678  

Le Pen : 58 498
Zemmour : 86 180
Paris 20ème5 3057 871Total : 9 357  

Le Pen : 4 897
Zemmour : 4 460
Paris 19ème4 6026 956Total : 9 518  

Le Pen : 4 140
Zemmour : 5 378
Paris 18ème4 5957 093Total : 8 018  

Le Pen : 4 169
Zemmour : 3 849
Comparatif des résultats aux élections présidentielles des candidats fascistes aux élections présidentielles de 20174https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle-2017/(path)/presidentielle-2017/index.html et 20225résultats consultés le 11 avril à 13h https://www.lemonde.fr/resultats-elections/ pour les zones suivantes : France, Île-de-France, Paris, 20ème arrondissement de Paris, 19ème arrondissement de Paris, 18ème arrondissement de Paris

A l’échelle de Paris, les fascistes ont gagné presque 50 000 voix entre le 2nd tour 2017 et le 1er tour 2022 : Le Pen reçoit le même nombre de voix aux 1ers tours des deux élections et Eric Zemmour a obtenu 86 180 voix au 1er tour de 2022 !

A l’échelle encore plus locale, regardons la situation du 20ème arrondissement qui nous intéresse car A2C y milite activement (comme ailleurs dans la région ou en France : à Montreuil, Marseille, Toulouse, Rennes et dans le 18ème à Paris), parce que c’est un quartier populaire de Paris, et aussi car c’est dans cet arrondissement que Jean-Marie Le Pen avait obtenu son premier mandat en tant que conseiller municipal en 1983. Aujourd’hui le constat est clair :

  • Les fascistes ont déjà obtenu plus de voix au 1er tour 2022 qu’ils n’en avaient au 2nd tour 2017
  • Le nombre de voix obtenues par Le Pen se maintient si nous comparons les 1ers tours 2017 et 2022
  • La présence d’un second candidat fasciste leur a permis d’engranger presque 5000 voix supplémentaires !

Ces 5 000 voix ne sont pas à prendre à la légère pour un candidat qui a mené une campagne qui a organisé et mobilisé la jeunesse nationaliste, raciste et fasciste, qui n’a eu de cesse de remettre en question l’existence de celles et ceux qui parmi nous sont musulman·e·s, sans-papiers, lesbiennes, gays, trans. Et ces 5000 voix viennent s’ajouter à celles de Marine Le Pen pour atteindre presque 9500 voix au total pour les fascistes.

La montée du racisme ouvre la voie aux fascistes

Comme ailleurs, les fascistes ont fait campagne dans les marchés du 20ème  et quand nous avons pu le faire, nous les en avons virés, mais leurs résultats nous rappellent aussi qu’il aurait fallu que nous puissions le faire à chaque fois qu’ils sont venus.

Et ils ne se contentent pas de faire campagne pour un candidat, ils organisent aussi, ils mettent en mouvement des masses racistes et réactionnaires comme depuis plusieurs mois dans un des quartiers du 20ème (quartier de Saint-Fargeau) où des militants fascistes organisent l’opposition des riverains du quartier contre un accueil de jour.

Depuis 2017, dans le 20ème arrondissement, comme ailleurs, comme dans de trop nombreuses villes, quartiers ou villages de France, nous avons subi la politique raciste de Macron qui voudrait encore en 2022 nous faire croire que lui et son camp sont un rempart face au fascisme :

  • Il a envoyé sa police raciste dans les foyers de travailleurs migrants pour y chasser les sans-papiers.
  • Il a envoyé encore la police dans les quartiers les plus populaires pour distribuer des amendes pendant les confinements qui sont allées jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros à des jeunes qui ne savaient parfois même pas qu’ils étaient verbalisé·e·s.
  • Il a refusé aux sans-papiers d’accéder aux rendez-vous en préfecture pour y déposer leurs dossiers de régularisation

Et ce ne sont que quelques exemples connus notamment parce qu’une riposte s’est organisée, des luttes ont été menées pour les combattre :

  • Des sans-papiers qui s’organisent dans le collectif de Sans-Papiers Paris 20ème
  • Des mères de familles qui veulent faire annuler des amendes qu’elles n’ont pas les moyens de payer dans les quartiers de Couronnes et Belleville
  • Des résidents et des délégués des 6 foyers de travailleurs migrants qui se rassemblent de nouveau pour leurs droits
  • Des habitant·e·s de Saint-Fargeau qui s’organisent pour la Solidarité face à leurs voisin·e·s racistes

Toutes ces luttes font vivre la Solidarité, se renforcent, se regroupent parfois, comme dans la campagne Liberté Égalité Papiers6https://liberte-egalite-papiers.org/IMG/pdf/carte_20e_4-pages.pdf menée depuis mars par une quarantaine d’organisations du 20ème pour une carte d’habitant·e·s pour toutes et tous, qu’on ait des papiers ou non, avec l’ambition de pouvoir se protéger lors des contrôles de police. Ou encore comme lors des manifestations organisées par le cadre de la Campagne Antiracisme et Solidarité7pour consulter le site de la Campagne Antiracisme et Solidarité : https://antiracisme-solidarite.org/ qui a permis de mobiliser des habitant·e·s du quartier le 18 décembre à l’occasion de la journée internationale des migrant.e.s, le 6 février pour rendre hommage aux personnes mortes aux frontières, le 19 mars contre le racisme et les violences policières8vidéo de la manifestation à Paris : https://youtu.be/NgJH1rZI_R4.

Que faire face aux fascistes ? Que faire d’ici au 24 avril, date du 2nd tour ? Que faire le 24 avril ? Et après ?

Avant toute chose prendre la mesure du danger : quoi qu’il arrive le danger fasciste sera toujours là le soir du 24 avril. Il était là-aussi le soir du 7 mai 2017 (2ème tour des élections présidentielles 2017). Et comme nous l’avons vu avec l’évolution des voix aux élections, le danger fasciste s’est même renforcé depuis 2017. Si nous continuons ainsi il va continuer ainsi. Alors que faire ? Ou plus précisément « allez-vous vous battre contre le fascisme ? ».

Allez-vous vous organiser ? Allez-vous faire en sorte que vos voisin·e·s, vos collègues, vos ami·e·s s’organisent pour combattre le FN ? Pas pour voter Macron, dont la politique ne fait que développer racisme et nationalisme si propices aux fascistes.

Allez-vous vous battre contre le fascisme ? C’est ce que propose les collectifs de sans-papiers et la Marche des Solidarités en appelant à manifester partout dès le 16 avril : D’où que l’on vienne où que l’on soit né·e notre pays s’appelle Solidarité. Face au fascisme et face au racisme, notre pays s’appelle aussi Résistance.

La France n’est pas devenue fasciste du jour au lendemain, mais le danger grandit. Le 16 avril, même si nous sommes des millions comme en 20029image d’archives de l’INA de la manifestation du 1er mai 2002 à Paris : https://youtu.be/EBr73gzor4s, nous savons déjà que ça ne suffira pas. Mais partout où il y aura eu des manifestations, il y aura les bases pour organiser la résistance.

Le 21 avril dans le 20ème arrondissement, le collectif 20ème solidaire avec tou·te·s les migrant·e·s organise les deuxièmes rencontres antifascistes et antiracistes10information sur les rencontres antiracistes et antifascistes du 21 avril 2022 à la Flèche d’Or dans le 20ème arrondissement à Paris : https://antiracisme-solidarite.org/events/nouvelles-rencontres-antiracistes-et-antifascistes/ avec la présence de la Campagne Antiracisme et Solidarité, la coordination Sans-Papiers 75, le collectif sans-papiers paris 20ème, VISA11Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes : https://visa-isa.org/ et la Jeune Garde12Jeune Garde Antifasciste : https://twitter.com/jeune_garde?s=20&t=fsbQ-APlQmMxop9wRWmLZQ.

Organisons-nous :

  • Dès aujourd’hui pour ne plus laisser les fascistes venir impunément tracter sur les marchés comme ils vont le faire jusqu’au 24 avril
  • Pour être le plus nombreu·x·ses dans la rue le 16 avril et rassembler celles et ceux qui veulent faire grossir nos rangs face aux fascistes

« Dans chaque quartier, dans chaque village, dans chaque ville, entrons en résistance ! Dès maintenant organisons-nous, ensemble, aux côtés des collectifs de sans-papiers et migrant·e·s, aux côtés des familles de victimes des violences policières et pénitentiaires, aux côtés des syndicalistes en lutte, aux côtés des collectifs et associations dans nos quartiers pour ne pas laisser un pouce de terrain à l’extrême-droite et à ses idées, pour riposter à chaque attaque et faire vivre l’égalité et la solidarité. »

Communiqué des collectifs de la Marche des Solidarités13lire le communiqué sur le blog de la Marche des Solidarités : https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/100422/16-avril-contre-le-racisme-et-contre-le-fascisme

Mathieu (Paris 20)

Notes[+]